Distribuer des produits bio

Le distributeur spécialisé en produits biologiques

Le métier se caractérise par la qualité spécifique des produits dont la définition est d’être obtenus « sans utilisation de produits chimiques de synthèse ».

La qualité biologique répond à une réglementation communautaire très stricte qui définit :

  • les règles de production
  • les règles de transformation et de conditionnement
  • les règles d’étiquetage
  • les règles de contrôle

L’ensemble des produits sont commercialisés sous des signes de qualité officiels logo AB & logo CEE

La réglementation communautaire des produits biologiques s’applique à l’ensemble des produits alimentaires d’origine végétale et animale, mais également aux produits diététiques et de régime, aux compléments alimentaires, aux produits cosmétiques et d’hygiène ainsi qu’à certains écoproduits.

Le métier de détaillant spécialisé en produits biologiques se définit donc par la connaissance des caractéristiques spécifiques des produits biologiques pour une information juste et précise des consommateurs. En effet, de nos jours les attentes des consommateurs ont évolué et en particuliers les consommateurs de produits bios sont très exigeants en matière d’information, de conseil et de service.

La distribution spécialisée de produits biologiques est longtemps restée marginale. Elle a réellement connue une professionnalisation du métier au début des années 80, au moment de la reconnaissance officielle de l’agriculture biologique par le Ministère de l’Agriculture et de l’implantation des produits en grande distribution.

Les professionnels ont pris conscience de l’importance qu’avaient l’information, le conseil et le service auprès des nouveaux consommateurs bio.

Ils ont vu leurs efforts de bons professionnels récompensés face à la grande distribution puisqu’ils ont consolidé leur position de leader dans la distribution bio.


Magasins spécialisés bio: offre large, information et conseil

  • Diversité : en proposant des milliers de références permanentes toute l’année, les professionnels de la distribution bio s’attachent, chaque jour, à refléter la grande diversité des produits bio pour en faire bénéficier un nombre de consommateurs toujours plus important. D’une surface moyenne de 200 m2, même s’il en existe de surface beaucoup plus importante, jusqu’à 1 000 m2, les magasins bio proposent aujourd’hui l’intégralité des familles de produits nécessaires à notre alimentation.
  • Conseil: les magasins spécialisés bio ont pour vocation d’aider les consommateurs à manger différemment, à trouver un bon équilibre alimentaire, en proposant des produits alliant biodiversité et variété nutritionnelle. » Le personnel des magasins spécialisés bio est informé et connaisseur, donc plus à même de conseiller.
  • Formation: pour que les clients repèrent les produits bio qui leur conviennent parmi une moyenne de plus de 4 000 références – un chiffre qui peut atteindre les 10 000 – disponibles dans les magasins bio, Synadis Bio a créé des cycles de formation spécifiquement dédiés aux équipes de ces lieux de vente.

De taille très variable (175 m2 en moyenne), les magasins spécialisés en réseau sont regroupés sous une même enseigne et sont approvisionnés par une centrale d’achat commune.


Les emplois

  • L’univers des magasins bio regroupe plusieurs postes représentant des fonctions différentes :
  • Gérant de magasin
  • Adjoint de magasin
  • Responsable des achats
  • Responsables qualité
  • Vendeur conseil en produits bio
  • Conseiller en nutrition
  • L’ensemble de ces postes nécessite tous une connaissance parfaite du bio.

La clientèle

La consommation des produits biologiques est un phénomène mondial, en forte croissance dans tous les pays industrialisés et tout particulièrement en Europe.
En France, la consommation des produits bio est en progression régulière de 15 à 20 % par an et ceci depuis presque 20 ans.
Elle représente aujourd’hui une part importante de la consommation agroalimentaire mais reste néanmoins en retard par rapport à certains pays où elle représente presque 10% du marché alimentaire.
La consommation bio se définit dans une démarche globale où l’on trouve la santé, le goût, l’environnement, une démarche citoyenne, le commerce équitable…


Les qualités requises

Pour exercer le métier, des compétences générales en matière de gestion et commerciales sont indispensables. Celles-ci doivent obligatoirement être accompagnées de connaissances spécifiques à la filière des produits biologiques, c’est-à-dire les technique de production, la réglementation, l’étiquetage, le contrôle, la valeur nutritionnelle et la spécificité des produits.


Les formations pour accéder au métier

  • Le CAP EVS et ECMS
  • Le BEP VAM
  • Le bac Pro « commerce »
  • Le Certificat de Qualification (CQP) de Vendeur-conseil en produits Bio
  • Le Certificat de Qualification (CQP) d’Adjoint au Responsable de magasin spécialisé en produits bio
  • Le CQP de Gestionnaire d’une entreprise commerciale de l’alimentation de détail
  • La formation continue : connaissance des produits

Les données statistiques de la filière  » Réseau de la distribution spécialisée bio »

  • 2 500 points de vente
  • 10000 Salariés

La certification

Tout produit agricole ou denrée alimentaire se référant au mode de production biologique ne pourra être commercialisé qu’après contrôle et certification agréés sur le territoire français.

La certification est accordée après le contrôle de l’organisme certificateur (OC) choisi par le producteur (voir liste et coordonnées des 8 OC agréés en bio ci-dessous) ; au moins une fois par an, sur l’ensemble de la ferme.

Une licence annuelle est alors délivrée par l’OC, attestant l’engagement de l’opérateur à respecter les règles de production biologique.

Les certificats (« Agriculture Biologique » ou « Produit en conversion vers l’agriculture biologique ») valident chacun des produits issus de la ferme bio.

L’opérateur doit notifier son activité bio chaque année, au plus tard le 15 mai, auprès de l’Agence Bio.

Au 1er février 2012, 9 organismes certificateurs sont accrédités par le COFRAC (COmité FRançais d’Accréditation) et agréés par arrêté interministériel. Ils ont dû répondre aux critères d’indépendance, d’impartialité, d’efficacité et de compétence tels que définis par le règlement communautaire et par les dispositions de la norme EN 45011 relative aux organismes chargés de la certification des produits.


Les organismes certificateurs de produits alimentaires bio agréés

AGROCERT
Identifiant : FR-BIO-07
6, rue Georges Bizet – 47200 Marmande
Tel 05.53.20.35.49
agrocert@agrocert.fr

BUREAU ALPES CONTROLES
Identifiant : FR-BIO-15
3, Impasse des Prairies – 74940 ANNECY-LE-VIEUX
Tél 04 50 64 99 56
mdubuc@alpes-controles.fr
www.alpes-controles.fr 

BUREAU VERITAS
(anciennement Qualité France)
Identifiant : FR-BIO-10
ZA de Champgrand BP 68 – 26 270 LORIOL sur DROME
Tel 04 75 61 13 01
www.qualite-france.com 

CERTIPAQ/ACLAVE
Identifiant : FR-BIO-09
52 avenue des Iles – 74994 ANNECY CEDEX 09
Tel : 02.51.05.41.32
bio@certipaq.com
www.certipaq.com

CERTIS
Identifiant : FR-BIO-13
Immeuble le Millepertuis – Les Landes d’Apigné – 35 650 LE RHEU
02.99.60.82.82
certis@certis.com.fr

CERTISUD
Identifiant : FR-BIO-12
70, avenue Louis Sallenave – 64000 PAU
Tél. 05 59 02 35 52
certisud@wanadoo.fr

ECOCERT
Identifiant : FR-BIO-01
BP 47 – 32600 L’Isle Jourdain
Tel 05 62 07 34 24
info@ecocert.fr
www.ecocert.fr

QUALISUD
Identifiant : FR-BIO-16
15 avenue de l’Océan – 40500 SAINT-SEVER
Tél : 06.30.95.61.17
contact@qualisud.fr
www.qualisud.fr


Vous souhaitez distribuer des produits biologiques ?

Le règlement (CE) n°834/2007 et ses textes d’application encadrent cette activité.

Comment faire en pratique ?

1. Prendre connaissance de la règlementation en vigueur

2. Prendre contact avec  Synadis Bio 

Elles proposent des correspondants spécialisés auprès desquels il est possible d’obtenir des conseils et d’affiner son projet.

3. S’informer sur les aides disponibles

Des aides à la certification et à l’investissement sont disponibles dans certaines régions.

4. Demander un devis puis s’engager auprès d’un organisme certificateur agréé

Après contrôle, celui-ci éditera un certificat vous autorisant à vendre vos produits comme biologiques.

5. Notifier en parallèle votre activité auprès de l’Agence Bio

Dès validation par votre organisme certificateur, vous apparaîtrez dans la rubrique distributeurs de l’annuaire officiel des opérateurs engagés en agriculture biologique http://annuaire.agencebio.org